New Kids On The Blockchain

Programme
Ressources
À propos

Lexique

Autres ressources: Bibliographie, Lexique, Schémas, Historique

# Bitcoin

Crypto-monnaie la plus connue et la plus utilisée, lancée en 2009 à la suite de la crise financière mondiale. Bitcoin a popularisé le système "Proof of Work" et introduit le registre de la blockchain que d'autres crypto-monnaies ont adapté. Sur le plan politique, elle a également popularisé l'idée d'une monnaie mondiale non émise et non réglementée par les États-nations, en résonance avec les idées de libre marché et une suspicion croissante d’élitisme ou de contrôle gouvernemental.

# Blockchain

Grand registre numérique ou base de données des transactions qui se déroulent sur un réseau de crypto-monnaie - par exemple, une liste de toutes les transactions qui se déroulent sur le réseau Bitcoin. Toutes les positions du réseau mettent à jour la base de données de la blockchain à chaque nouvelle entrée ou transaction et conservent l'enregistrement complet des transactions de la devise cryptée. Tous les membres du réseau peuvent consulter ce registre et ces mises à jour, de sorte que les transactions sont considérées comme transparentes. On dit que cela rend obsolètes les intermédiaires ou les tiers, qui seraient autrement nécessaires pour authentifier et conserver les enregistrements des transactions vérifiées. De cette façon, la chaîne de blocs fournit une version automatisée de la tenue de dossiers sécurisée sur un réseau.

# Blockchain privée

Blockchain où certains droits sont réservés à certains utilisateurs, en particulier le droit de validation des transactions. Une blockchain privée ne nécessite pas l’utilisation de crypto-monnaies. Hérésie pour certains (qui considèrent qu’une blockchain est par essence publique), système jugé rassurant par d’autres (grandes entreprises, en particulier du secteur bancaire, et institutions publiques), la blockchain privée présente plusieurs atouts par rapport aux bases de données traditionnelles, sans pour autant constituer une innovation de rupture comme le sont les blockchains publiques (associées par nature aux crypto-actifs).

# Blockchain publique

Blockchain ouverte à tout utilisateur que ce soit en termes de lecture (libre accès au registre), d’usage (envoi de transactions en pair-à-pair) et de participation au bon fonctionnement du réseau (validation des transactions, chacun pouvant devenir mineur sur une blockchain publique). En tant que substitut aux réseaux centralisés, les blockchains publiques sont sécurisées par la crypto-économie : la combinaison d’incitations économiques et de mécanismes de vérification cryptographiques. Bitcoin et Ethereum constituent les deux blockchains publiques les plus connues à ce jour.

# Consensus

Accord général entre tous les membres d'un groupe ou d'une communauté, le consensus prend une signification particulière dans le contexte de la crypto-monnaie, du Bitcoin, de la blockchain et de nombreuses autres formes de calcul décentralisé. Le fait que tous les postes d'un réseau s'entendent sur un historique commun de transaction est un aspect central pour tous les projets blockchain. En tant que caractéristique fondamentale de la conception structurelle de la blockchain, elle a également pris une importance particulière dans les cercles sociaux intéressés par cette technologie, la conception des processus décisionnels par consensus (lorsque toutes les parties s'entendent sur un résultat ou une décision) étant devenue très populaire dans les organisations qui entourent les projets dans le domaine de la blockchain.

# Contrat intelligent (smart contract)

Contrat d’option entre deux parties anonymes écrit sous la forme d’un code dans la blockchain. Un élément déclencheur entraîne l’exécution systématique du contrat selon les termes définis dans le code. Il fonctionne comme toute instruction conditionnelle de type « if – then » (si telle condition est vérifiée, alors telle conséquence s’exécute). Pour déclencher son exécution, un contrat intelligent se connecte à une base de données jugée fiable, via l’intermédiaire d’un oracle (un service qui fait le lien entre le contrat et le monde réel).

# Crypto-actif

Ensemble des actifs numériques émis et échangeables sur une blockchain (crypto-monnaies et tokens).

# Crypto-monnaie

Monnaie virtuelle et échangeable en pair-à-pair (c’est-à-dire sans intermédiaire), qui repose sur un protocole informatique de transactions cryptées et décentralisées appelé blockchain (ou chaîne de blocs). Le Bitcoin est la crypto-monnaie la plus connue.

# Décentralisation

Modèle de réseau au coeur de la blockchain et des crypto-monnaies où l’ensemble du réseau fait partie de la distribution du pouvoir et des processus. Les réseaux décentralisés sont perçus comme plus sûrs que les réseaux où les pouvoirs sont concentrés car ce dernier ne peut être détruit par la panne d’un élément du réseau. Initialement, le World Wide Web était un réseau décentralisé, tout comme les blockchains et les crypto-monnaies.

# Ethereum

Plateforme informatique et système d'exploitation distribués open source, ainsi que réseau de crypto-monnaie. Sa conception offre plus de possibilités en terme de programmation que Bitcoin. C'est la deuxième crypto-monnaie la plus populaire après Bitcoin. Les développeurs de logiciels peuvent concevoir des contrats automatisés, d'autres applications et tokens sur la plateforme Ethereum. Ethereum a sa propre monnaie, l'éther, et la vente en masse de cette monnaie avant le lancement de la société en 2014 a financé le développement de l'entreprise et a créé un nouveau moyen de financement pour les entreprises, appelé « ICO » pour Initial Coin Offering.

# Jeton (Token)

Type de crypto-monnaie ou d'unité d'échange qui fonctionne au sein d'un groupe ou d'une plateforme fermée comme une sorte de fonds privé. Les projets blockchain émettent souvent leur propre jeton, qui est utilisé au sein de la plateforme et négocié à des taux de change flottants avec les jetons des autres blockchains.

# Miner

Dans les réseaux de crypto-monnaie, « miner » correspond à la validation des transactions dans un réseau. Miner repose essentiellement sur l'algorithme de consensus utilisé pour confirmer les transactions et produire de nouveaux enregistrements sur le registre de la blockchain. Les ordinateurs engagés dans ce processus sont appelés « mineurs » et sont récompensés pour leur participation au réseau par l'émission de crypto-monnaie. « Miner » peut être considéré comme un processus décentralisé de coordination du réseau, qui participe au fonctionnement de Bitcoin et des autres crypto-monnaies basées sur la blockchain.

# Organisation autonome décentralisée (DAO)

Une organisation autonome décentralisée, ou DAO, est une société ou un collectif utilisant une blockchain. Les DAO financent et votent collectivement l'orientation des projets dans lesquels ils investissent. Toute cette activité est enregistrée dans le registre de la blockchain et elle est gérée à l'aide de contrats automatisés. Les DAO sont devenus populaires parmi les concepteurs de blockchain en tant qu'entité pour gérer toutes sortes de processus, des projets collectifs à la gestion d'actifs.

# Portefeuille matériel (wallet)

Dispositif qui peut être connecté à un ordinateur et qui détient des tokens ou des crypto-actifs de manière sécurisée. En raison de la possibilité que des solutions de stockage en ligne ou des échanges de devises comme Coinbase soient piratés et que des actifs soient volés, la conservation des tokens et autres actifs de la blockchain sur un portefeuille matériel hors ligne est considérée comme le moyen le plus sûr pour les stocker.

# Preuve de travail (Proof of work)

Autre nom donné au procédé de minage de crypto-monnaies utilisé pour produire du Bitcoin et de l’Ethereum. La « preuve de travail » est considérée comme le processus de minage le plus fiable, car c'est celui qui fonctionne depuis le plus longtemps sur les plus grands réseaux. Cependant, l'un des principaux problèmes de ce système est qu'il consomme beaucoup d'électricité et qu'il produit trop de chaleur, ce qui est coûteux pour l'environnement. Il existe d'autres systèmes concurrents appelés « preuve d'enjeu », « preuve de brûlure » et  « preuve de capacité » qui sont proposés au sein des communautés de la blockchain pour remplacer la « preuve de travail » et qui n'exigeraient pas cette production excédentaire d'énergie.

# Théorie des jeux

Étude mathématique de l'interaction stratégique entre des acteurs rationnels où des incitations à se comporter d'une manière particulière et dans une situation donnée sont conçues et analysées. Populaires dans les contextes militaires et importants dans le développement des réseaux informatiques, les principes de la théorie des jeux sont également essentiels à la conception de la crypto-monnaie. Le fonctionnement de Bitcoin, par exemple, repose sur la récompense des acteurs par des incitations financières à rejoindre le réseau et à se comporter de manière prédéterminée.